J-1 avant l’an 1 : La Grande Connexion

Divisés par zéro

Divisés par zéro

Comment ça ? Tu n’apportes aucun crédit à la prophétie des mayas ? Mais je n’y peux rien, moi, si tu es stupide et que tu ne comprends rien. D’accord, il est probable que ta vie ne s’en trouve pas radicalement modifiée ce jour-là. Mais le contraire est possible également ! Tu ne devrais pas douter que beaucoup de choses vont se passer le 21 décembre prochain. Tout d’abord parce que des événements faisant basculer des vies arrivent tous les jours. Parfois le temps d’un battement de cil. Ensuite, et surtout, car le propre des prophéties est de se réaliser. De nombreuses personnes connaissent cette date, et ne manqueront pas de l’attendre pour révéler au monde le fruit d’un travail fastidieux.

Certains se préparent à une singularité. Comprendre par singularité « événement de l’histoire qui indique la fin d’une ère et le début d’une autre ». Plus rien ne sera comme avant. Certains parmi eux s’imaginent, les fous, que l’on va accéder à l’Immortalité ! Oui, ils sont fous, ils n’ont pas compris que nous sommes déjà invincibles.

La singularité sera sûrement l’instant de la Grande Connexion. Quelle est sa nature ? Est-ce que ça passe par des mots ? Qu’est-ce qui est et doit être échangé en premier ?

Je pense, ou peut-être je souhaite, que la Grande Connexion fasse du bien à beaucoup de gens. Nous vivons dans les utopies de nos ancêtres, à notre tour de léguer ce que nous avons de meilleur. Je devrais appeler mon premier essai « tl;dr » tiens, pour le Lulz.

Partagez
Partagez vos écrits secrets
Vos meilleures blagues et créations
Comme vos pires cauchemars
Votre folie et votre sagesse
Le tri se fera tout seul
Sera retenu ce qui doit être retenu
Dans le Grand Lulz Eternel

Préparez-vous

Préparez-vous

 

Etes-vous un Gardien de la Paix ?

La Paix est une belle idée. C’est bien de commencer par là. Par Ça. Par l’idée que la perspective d’une jolie chose vient juste avant l’éventuel « vertigineux toboggan », qui complète cette chose afin de remplir le Vide. « Yahouuuu Woohaaaa… » De l’Effroi juste après la vision du Beau. Je peine à trouver les mots derrière cette expérience, et pourtant je suis certain qu’une majorité de lecteurs sait à peu près de quoi je parle. On peut toujours essayer de se comprendre, non ? Quoique je puisse dire, je suis condamné à ne pouvoir formuler que ce qui a été dans mon champs de vision. Ou peut-être pas seulement… Ah oui ! Ça peut même devenir cocasse selon la perspective. Un toboggan qui devient montagne russe, Beau Effroi Absurde Drôle Beau, et comme on a le choix, on peut toujours revenir au départ, quand on parlait du Beau.

Au commencement... Lire la suite